Hypnotiseur : bien choisir son thérapeute

Démarrer une thérapie par l’hypnose n’est pas une démarche anodine. Quel que soit le motif de la première consultation (gestion des émotions, addiction, troubles du comportement, douleurs physiques..), on ne confie pas ses problèmes à n’importe qui. Quand vient le moment de faire ce choix délicat, nombreuses sont les personnes à se sentir bien démunies. Avant de confier ses maux à un praticien, il est important de se poser les bonnes questions. Quels diplômes pour quelle légitimité ? Quelle approche pour quel trouble ? Quelles promesses pour quelles garanties ? Quel cadre privilégier ? Ces premiers éléments de réponses vous aideront à faire le bon choix. Pour le reste, sachez qu’un bon praticien n’hésitera jamais à vous ouvrir les portes de son cabinet et à répondre à toutes vos questions…

Trouver le bon hypnothérapeute : quelles questions se poser ?

La thérapie par l’hypnose est une approche puissante et profonde. Pour lever les blocages et modifier les conditionnements bien ancrés, l’hypnothérapeute guide son sujet et l’invite à faire un voyage au coeur de son subconscient. Parce qu’on n’ouvre pas les portes de son inconscient à n’importe qui, voici les grandes questions à se poser pour lever d’éventuels doutes…

À chaque hypnothérapeute son approche

Darren Brown : le visage de l’hypnose moderneLes hypnothérapeutes sérieux savent qu’il est essentiel de rassurer toute personne désireuse de se lancer dans une thérapie par l’hypnose. Pour cela, ils n’hésitent pas à diffuser sur leurs sites internet de nombreuses informations relatives à leur pratique.
En fonction de son parcours et de ses sensibilités, chaque praticien choisit une approche qui lui est propre et en laquelle il croit.
L’hypnose thérapeutique, ou Ericksonienne, est une thérapie dite brève qui consiste à traiter un problème via la puissance de la transe hypnotique. Pendant la séance, l’hypnotiseur est simplement un guide. Tout le travail de ‘reprogrammation’ du subconscient est entre les mains du sujet.

Diplômes et compétences : que faut-il vérifier ?

Le métier n’échappe malheureusement pas aux dérives de certains professionnels peu scrupuleux. Les formations dispensées en quelques heures et en ligne ne peuvent garantir un socle de connaissances assez solide. Plus inquiétant encore, certains professionnels s’affichent hypnotiseurs sans même avoir suivi quelques heures d’initiation.
Quelles qu’elles soient, les médecines alternatives ne peuvent se satisfaire de formations trop survolées. En France, il existe plusieurs écoles et instituts qui proposent des formations en hypnose Ericksonienne de plusieurs centaines d’heures en présentiel.
Les cours sont dispensés par des professionnels reconnus, à commencer par des médecins hypnothérapeutes. Les formations les plus sérieuses proposent également des stages et spécialisations.

Thérapie par l’hypnose : une dimension médicale et reconnue

L’INSERM, Institut public sous la tutelle du Ministère de la Santé et du Ministère de la Recherche, a officiellement reconnu l’intérêt thérapeutique de l’hypnose médicale, et plus particulièrement dans le cadre de la prise en charge de la douleur (anesthésie).
Les hypnothérapeutes compétents inscrivent donc l’hypnose comme une médecine complémentaire efficace.
Ces professionnels maitrisent le langage thérapeutique et sont en mesure de garantir à leurs clients une prise en charge sérieuse et encadrée.

Quid de l’hypnose de spectacle ?

Sérieuse, douce et efficace, l’hypnose Ericksonienne est souvent confondue avec l’hypnose de spectacle. Cette dernière induit une perte de contrôle, ce qui n’est pas le cas lors d’une séance d’hypnose thérapeutique. Si l’individu est plongé dans un état de relaxation profond (dite transe hypnotique), il reste néanmoins tout à fait conscient.
Pour garantir son efficacité sur le long terme, il est essentiel que le travail soit initié par l’individu lui-même. Un bon hypnothérapeute saura se faire discret et ne cherchera jamais à donner dans le spectaculaire.

Charlatans : ces signes qui ne trompent pas

Les promesses intenables

Un hypnotiseur sérieux ne s’avancera jamais en affichant 100% de guérison. Le succès d’une thérapie par l’hypnose dépend de nombreux facteurs, inhérents à chaque individu. Pour certains, les premiers effets positifs se font sentir dès la première séance. Pour d’autres, il faut parfois compléter l’hypnose par d’autres thérapies et faire preuve de patience.
Par respect et déontologie, les bons praticiens ne font jamais de fausses promesses.

Le manque de transparence

Quand on se lance dans la thérapie par l’hypnose, c’est un véritable saut dans l’inconnu. Il est tout à fait légitime de chercher à compiler le maximum d’informations sur un thérapeute avant de lui accorder sa confiance.
Certains professionnels ne jouent pas le jeu et communiquent très peu sur la toile. Ce manque de transparence peut susciter la méfiance, et notamment sur des sujets importants (expérience, diplôme(e), cadre de la consultation…).

Les tarifs trop alléchants

bon hypnotiseurS’il est important de ne pas faire de généralités (les hypnothérapeutes très philanthropes doivent certainement exister), il faut toujours se méfier des professionnels qui communiquent à grand renfort de promotions et proposent des prix défiants toute concurrence.
Ne l’oublions pas : l’hypnose est un métier. Les praticiens sérieux reçoivent leur clientèle dans un cabinet (qu’ils doivent payer) et construisent leur grille tarifaire en fonction du temps consacré à leur activité et de leur expertise.
Les séances d’hypnose au rabais ne leur permettent pas de vivre décemment de leur métier.

Choisir son hypnotiseur : quand la première rencontre s’impose

Des besoins et un profil vite cernés

Exercée avec talent, l’hypnothérapie tient compte des besoins et des spécificités de chaque demande. Un hypnotiseur compétent prendra la temps de dialoguer avec son sujet avant de débuter la transe hypnotique.
Très vite, il cernera son profil. Via les différentes questions qu’il lui posera, il mettra rapidement le doigt sur les blocages éventuels et conditionnements sur lesquels travailler en priorité.

Un objectif personnalisé défini en commun

hypnotiseur pas cherAprès ce premier temps d’échange viendra le moment de définir les objectifs de la séance. Un hypnothérapeute expert fera vite comprendre à son sujet qu’il est partie prenante de sa guérison. Le travail commence dès la définition des objectifs, le sujet mettant des mots sur son ressenti et ses besoins.

Créer un lien de confiance

Comme c’est le cas de nombreuses thérapies alternatives, l’hypnose a une dimension humaine non négligeable. La compétence du thérapeute s’évaluera aussi à sa capacité à créer un solide lien de confiance avec son sujet.
Quand on débute une thérapie, il est normal et sain d’avoir de l’appréhension. Par leur approche dite humaniste, les bons hypnotiseurs savent se montrer rassurants dès les premières minutes de la séance.
L’idéal consiste donc à prendre un premier contact avec votre futur hypnothérapeute avant de vous engager.

Témoignages : ils aident à se faire une opinion

Parce que la pratique reste encore marginale, on choisit rarement son futur hypnotiseur par le bouche à oreille. Pourtant, quelle garantie plus sûre que le retour d’expérience d’un individu ? Bonne nouvelle : grâce aux nouvelles technologies, on peut aujourd’hui consulter en ligne les avis de personnes ayant suivi une thérapie chez tel ou tel thérapeute.
Tous ne publient pas les témoignages de leurs clients mais certains n’hésitent pas à les afficher en toute transparence. Plus ils sont variés et plus ils mettent en évidence l’expertise incontestable du praticien. Pour le futur client, lire des avis est bien sûr rassurant. Ces succès variés et détaillés l’aident aussi à projeter plus facilement sa propre histoire et son vécu dans ce cadre thérapeutique particulier.