L’hypnothérapie peut vous aider à vous libérer de la drogue


Questions Fréquentes

L’addiction à la drogue est l’obligation pour une personne de consommer des stupéfiants pour combler un déséquilibre qui se traduit par un état de manque.

L'hypnothérapie peut vous aider à vous libérer de la drogue

État de manque identique pour toutes les drogues

L’emprise de la drogue et la consommation obligatoire qu’elle développe chez la personne se manifestent par différents symptômes physiques ou psychiques. Nervosité, agressivité, douleurs musculaires ou altération de la réalité sont autant de signes de manque lorsqu’on est accro au cannabis ou à des drogues plus dures comme la cocaïne, le crystal, crac, extasie… Les manifestations sont identiques, quelle que soit la source.

Pour se libérer de l’esclavage de l’état de manque et arrêter de fumer ou consommer de la drogue, une thérapie par l’hypnose peut aider et s’adresse à tous. Jeunes ou adultes obtiennent des résultats rapidement.

S’ils désirent vraiment se débarrasser de leur habitude, des séances d’hypnose modifient leur comportement et brisent le mécanisme de dépendance sans le risque entraîné par la prise de traitement de substitution comme le Subutex pour les consommateurs de cocaïne ou d’anxiolytiques pour pallier l’état d’angoisse.

Arrêter la drogue sans état de manque

hypnose drogueL’hypnose se révèle depuis des années comme une thérapie adaptée pour soigner toutes les addictions et donne une vraie chance à ceux qui cherchent à savoir comment arrêter la drogue. Au cours des séances, l’état de conscience est modifié et l’hypnotiseur transmet à l’inconscient le message d’arrêter la consommation de drogue. Si le message a été correctement transmis, l’arrêt se fait de lui-même sans aucune manifestation d’état de manque.

Pour ceux qui souhaitent prendre des renseignements sur les bénéfices de l’hypnose, ils liront sur notre site les champs d’application de l’hypnose et des articles qui répondent à bon nombre de questions qu’ils se posent légitimement. A noter que l’hypnose appartient aux thérapies légales reconnues par les instances médicales comme ayant des effets efficaces et reconnues.

A lire aussi :


Ils ont vaincu leurs addictions (Témoignages) :

Addiction à la drogue

Je n’en pouvais plus de me voir partir droit dans le mur. On pense qu’on peut remonter la pente toute seul ce n’est pas vrai. A force de décevoir sa famille et ses amis on se sent encore plus rejetée. On n’a plus envie de parler à personne. On se recroqueville sur soi-même et on attend la fin. La drogue m’a rendu muette, je ne m’écoutais plus moi-même. Je n’y croyais pas mais l’hypnose m’a permis de reprendre conscience même si c’est paradoxal lorsque l’on est hypnotisée. j’ai enfin eu le courage de me regarder de nouveau en face, d’aller de l’avant.

Frédérique

Alcoolisme 

Pour moi c’était des charlatans je ne suis pas le gars à qui on peut en conter. Ben voilà j’avais tout faux. L’hypnotiseur m’a bien secoué et j’ai vu que je pouvais m’en sortir de cette vie sans saveur. A 2 litres de vin par jour tout est clair. Bêtise ! Je suis dans la brume comme les gorilles ! J’ai quand même fait une séance pour voir. Ça a marché j’y croyais pas. J’y suis retourné et j’ai calmé le jeu. Je peux pas dire que mes conneries c’est fini mais au moins je sais que je suis pas clair.

Georges

Cannabis et alcool

A force de faire la fête chez des amis j’ai pris goût à l’alcool et aux drogues dites douces. En fait elles n’existe pas surtout quand on les mélange à la boisson. Je n’avais plus conscience d’augmenter sans cesse ma consommation. Ma santé à commencé à s’en ressentir et mes finances aussi. Un de mes amis m’a un jour parlé de l’hypnose. Je n’y croyait pas trop mais j’ai tenté le coup. J’ai tout de suite été très à l’aise alors que je suis un peu une sauvageonne. La séance fait beaucoup de bien, je me suis bien calmée.

Clara

Addiction alcool

On picole et un jour c’est la tuile. J’ai eu un accident grave. J’étais la conductrice et la passagère ma meilleure amie a été sérieusement blessée. Je ne m’en remettrais jamais. J’ai vu un psy pendant des mois je me sentais toujours aussi coupable. C’est comme si quelque chose ne voulait pas sortir de moi. Mon médecin m’a recommandé de me faire hypnotiser, j’ai suivi ses conseils. Et j’ai bien fait. Depuis j’arrive à oublier un peu ce drame et je dois bientôt revoir mon amie.

Georgette

Addiction aux médicaments 

Je me suis toujours dit que je n’avais aucune confiance envers les toubibs. C’est de leur faute si j’ai pris goût aux médicaments. Je peux plus m’en passer. Pour moi c’est pire que la came. Je crois que j’en rêve la nuit. J’ai essayé l’hypnose et ça m’a remonté le moral. En plus c’est pas des toubibs. Ils sont gentils et on est bien chez eux.

Macha