Opération sous hypnose : ce que vous devez savoir


Grâce à l’hypnose, il est possible de subir une opération chirurgicale dans de meilleures conditions. Concrètement, l’hypnose provoque chez une personne des changements neurophysiologiques, cognitifs, et émotionnels qui ont pour effet de changer sa perception de la peur d’une opération chirurgicale. C’est ce qu’on appelle hypnoalgésie ou hypnosédation.

Opter pour l’opération sous hypnose : est-ce nécessaire ?

De plus en en plus, les opérations sous hypnose se multiplient. Elle est utile avant, pendant et après l’opération. Cette méthode est bénéfique à plusieurs niveaux. Pendant les interventions chirurgicales, la majorité des patients se montrent anxieux. L’hypnose a pour vocation de calmer cette anxiété et de créer une cohésion entre le patient et le soin apporté.
Sous effet de l’hypnose pendant une opération, la présence physiologique du patient est garantie, ce qui permet au chirurgien d’appliquer plus aisément sa technique. Aussi, lors d’une opération, l’anesthésie peut freiner la circulation sanguine ou encore la cicatrisation. La chirurgie sous hypnose permet justement de mieux contrôler ces mécanismes et agit même jusqu’au niveau de la salivation. Après l’opération, elle permet une meilleure récupération au patient.

Chirurgie sous hypnose : pour quel type d’opération ?

Si l’hypnose chirurgicale se repend très vite, cela témoigne de son efficacité. Elle est surtout conseillée pour les personnes donc l’anesthésie est proscrite. Toujours est-il qu’il faut avoir l’aval du patient avant d’intervenir. Mais elle est plus adaptée à certains types d’opérations.
L’une des opérations sous hypnose à l’hôpital les plus fréquentes est la chirurgie du sein chez la femme. Il peut s’agir du retrait d’une petite tumeur, une amputation du sein ou tout simplement une chirurgie esthétique.
Pour l’ablation de la thyroïde, on peut également faire recours à l’hypnose. Lorsqu’il y a un accident et que malgré l’anesthésie le patient a du mal à supporter la douleur, le chirurgien peut avoir besoin d’un hypnothérapeute pour soulager le patient et le détendre. Cela facilitera son travail pour recoudre une plaie ouverte ou encore enlever une broche placée après la fracture de l’os. Il est important de noter que l’opération sous hypnose ne peut pas se faire pour les situations profondes comme l’ablation d’une amygdale ou encore un triple pontage.

Une opération sous hypnose nécessite beaucoup de préparation

Une opération chirurgicale est très complexe, alors, on ne saurait la prendre à la légère. Si vous voulez l’effectuer sous hypnose, il faudra bien se préparer, c’est-à-dire deux à trois jours avant l’opération. Ce sera l’occasion pour le cerveau du patient d’être réceptif et de se détendre pendant l’opération.
L’hypnose ne supprime pas totalement l’anesthésie. Si vous devez subir une ablation du sein par exemple, il est indispensable que le chirurgien fasse une anesthésie locale. Dans ce contexte, l’hypnothérapeute va vous assister jusqu’à la fin de l’opération. Dans une situation d’anesthésie générale, si le patient montre une certaine anxiété, l’hypnothérapeute pourra intervenir pour l’aider à récupérer.
En agissant ainsi pendant une opération, le patient a plus de chance de retrouver une meilleure santé rapidement et de réduire le temps de convalescence. Alors, si vous devez subir une opération, pensez à vous rapprocher d’un hypnothérapeute professionnel ayant une longue expérience dans ce domaine.