L’hypnose est une pratique permettant d’altérer la conscience afin d’absorber l’attention focale, la dissociation de la conscience périphérique, et une meilleure réactivité aux signaux sociaux. Depuis toujours, cette pratique avait été conciliée avec le traitement des symptômes somatiques, tels que la douleur. La douleur, qui est le symptôme le plus commun dans la pratique clinique, est une expérience multidimensionnelle, qui comprend des composantes sensori-discriminatives, émotionnelles, cognitives et comportementales.

Alors, si vous souhaitez savoir comment l’hypnose agit sur la douleur, voici quelques informations que vous devrez sûrement savoir…

Le mécanisme de contrôle de la douleur grâce à l’hypnose

Longtemps, après «la théorie spécifique» de Descartes, on a pensé que la douleur partait des récepteurs de la douleur aux extrémités du corps, se déplaçant vers le noyau de la douleur dans le cerveau pour être détecté par la suite. Cependant, de ce point de vue, il y avait beaucoup de limites dans la compréhension et le traitement de la douleur chronique.

La théorie du contrôle des portes, présentée en 1965, soulignait l’importance de la fonction psychologique dans le contrôle de la douleur. En effet, la douleur est contrôlée par un circuit inhibiteur ascendant et descendant dans la moelle épinière. Par la suite, à mesure que les techniques de neuro-imagerie se sont développées, il a été révélé que diverses parties du cerveau jouaient de rôles importants dans le contrôle de la douleur.

Ainsi, lorsque le patient se trouve en état hypnotique, il se rappelle de bons souvenirs puisque plusieurs zones telles que les occipitales, les pariétales, les précentrales, les préfrontales et le cortex cingulaire sont activées. Les recherches ont aussi permis de démontrer qu’une personne normale hypnotisée et suggérée de ressentir de la douleur la ressente réellement.

Et l’activité de certaines zones du cerveau peut augmenter le degré de douleur ressentie. Cela constitue aussi la clé de la réduction de la douleur chez les personnes souffrant de douleur chronique. L’hypnotiseur pourra donc suggérer que douleur soit faible, modérée ou sévère.

L’hypnose, pour contrôle la douleur et bien plus que

L’hypnose affecte non seulement l’intensité de la douleur, mais elle agit également au niveau Des réponses émotionnelles liées à la douleur. Dans le cerveau, le cortex cingulaire antérieur est responsable du traitement des émotions.

Pendant l’hypnose, quand on suggère que les désagréments dus à la douleur augmentent ou diminuent, le désagrément change selon les suggestions, et l’activité de cette zone change également en conséquence.

Par exemple, chez les patients fibromyalgiques, la pratique de l’hypnose et de la relaxation permet de réduire le degré de la douleur par rapport à l’état éveillé, augmentant par la suite le flux sanguin cérébral.

Renforcez votre bien-être avec l’hypnose.

Nos séances audio sont conçues pour favoriser une santé globale optimale.

Partagez cet article sur

Tous nos articles

William Charron

Passionné par le bien-être et le développement personnel, je m’intéresse depuis de nombreuses années à l’hypnose et à ses applications thérapeutiques.

    Nos dernières actualités

    Quelles sont les méthodes efficaces pour …

    William Charroncalendar08 Jan 2024

    L’hyperphagie, également connue sous le nom de “binge-eating disorder“, est un trouble du comportement alimentaire caractérisé par des épisodes de consommation excessive de nourriture en très peu de temps. Les personnes atteintes ressentent une perte ...

    lire la suite

    Comment trouver un équilibre entre le bien-être …

    William Charroncalendar22 Déc 2023

    Aujourd’hui, nous allons explorer ensemble comment trouver un équilibre entre bien-être mental et physique, une quête essentielle mais souvent négligée dans le monde professionnel. Dans un monde où le rythme de travail s’intensifie et les ...

    lire la suite